Comparaison internationale des salaires des enseignants

jeudi 10 août 2006

Globalement, le salaire des enseignants français se situe en dessous de la moyenne de ceux pratiqués dans les 31 pays de l’OCDE.

On peut penser que leur classement déjà « modeste » (21e sur 30) n’a pu que décliner depuis. En effet, les données prises en compte sont celles de 2003. Depuis, les salaires des enseignants (comme ceux de tous les fonctionnaires français) n’auront progressé que de 2,32 % (valeur du point) alors que le coût de la vie a augmenté de 4,3 % !

Ce classement ressort de l’édition 2005 du rapport « Regards sur l’éducation » que cette organisation vient de rendre public.

« Regards sur l’Education » est publié tous les deux ans par l’OCDE. La dernière édition détaille les caractéristiques des systèmes éducatifs, les ressources financières et humaines investies et les résultats obtenus dans les différents Etats membres.

Que ce soit dans le primaire ou le secondaire, que l’on considère les chiffres en début de carrière ou après 15 ans d’ancienneté, la France paie moins bien ses enseignants que la moyenne des Etats membres de l’OCDE.

Ainsi, par exemple, les enseignants du primaire perçoivent, en France, une rémunération annuelle moyenne de 29.763 dollars après 15 ans d’exercice, contre 33.336 dollars pour l’ensemble des pays de l’organisation. Seuls les salaires accessibles aux échelons maximums sont, chez nous, supérieurs à la moyenne.

 Luxembourg et Suisse

Quels que soient l’âge et la classe, c’est au Luxembourg que les salaires pratiqués dans l’Education sont les plus élevés : avec plus de 48.000 dollars par an, un instituteur luxembourgeois débutant gagne plus qu’un professeur de lycée français en fin de carrière. L’homologue luxembourgeois de ce dernier pourra percevoir, au même stade, plus de 120.000 dollars annuels.

Avec une fourchette allant de 35.000 à 76.000 dollars d’un bout à l’autre de l’échelle, les enseignants suisses se classent au deuxième rang, devant les Coréens, les Allemands et les Japonais. Si l’on s’en tient aux salaires en début de carrière - et sans tenir compte du Luxembourg, hors concours - c’est en Allemagne qu’ils sont les plus élevés avec, par exemple, plus de 38.000 dollars annuels pour un instituteur débutant.

 My teacher is rich

La France figure dans le même groupe que des pays comme l’Autriche ou la Finlande, devant l’Italie, mais derrière l’Ecosse, le Portugal, la Belgique (où les Flamands sont mieux payés que les Wallons), le Danemark, l’Angleterre ou les Etats-Unis.

L’écart avec certains pays risque d’ailleurs de se creuser, puisque le gouvernement anglais vient de décider d’augmenter tous les enseignants de 2,5% (soit 0,5 points de plus que les prévisions d’inflation) en 2006 et en 2007. Les enseignants anglais peuvent, en outre, bénéficier d’incitations financières liées à la performance et demander une augmentation de 2.000 livres par an (environ 3.000 euros) s’ils atteignent certains objectifs, notamment auprès des élèves en difficultés.

 Les plus mal lotis

C’est en République slovaque que les salaires sont les moins élevés, de 5.500 à 9.000 dollars du début à la fin de la carrière, dans le primaire comme dans le secondaire.

D’une manière générale, les pays où le niveau de vie est le plus bas sont ceux qui rémunèrent le plus mal instituteurs et professeurs : Pologne, Hongrie, République tchèque ou Turquie figurent ainsi en bas de classement.

Patrick Lallemant, VousNousIls

(1) L’Organisation de coopération et de développement économiques regroupe 31 pays : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Luxembourg, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, Suisse et Turquie

Note de présentation (en français)


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants