Le gouvernement signe l’arrêt de mort des CIO et d’un droit à l’orientation à l’échelle nationale

jeudi 12 avril 2018

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » prévoyant la fermeture des CIO est étudié à l’Assemblée Nationale à partir du 12 avril.

L’orientation confiée aux régions, une mesure prise dans la précipitation :

Dans l’article 10 du projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », ce sont les régions et non plus l’Etat qui délivreront « l’information nécessaire sur toutes les voies de formation aux élèves et aux étudiants. Du même coup, l’Etat annonce le transfert le transfert aux régions des personnels des directions régionales de l’Onisep dans un délai de trois mois. Les CIO qui maillent le territoire national vont être fermés. Les directrices et les directeurs seront, eux, intégrés dans les différents rectorats et les psychologues option orientation (anciens co-psy) seront nommés en établissements scolaires.

Vers un désengagement de l’Etat dans les services publics : Un de plus !

Le désengagement de l’Etat au profit des régions suscite de nombreuses inquiétudes :

La première concerne l’objectivité de l’information à proprement parler. En effet, celle-ci pourrait varier selon les politiques de l’emploi des régions et les secteurs sous tension dans les différents bassins d’emploi. On en revient à déterminisme social et territorial.

Au nom d’une supposée décentralisation, les collectivités territoriales croulent sous les missions de service public qui étaient jusqu’ici prises en charge par l’Etat. De fait, certaines régions ne pourront pas faire face à une demande toujours grandissante des jeunes et des familles.

Par conséquent, on les dirigera vers des officines privées. Cela va accentuer les inégalités, déjà prégnantes, entre les familles qui pourront s’offrir ce type de service et les autres qui subiront une orientation au rabais.

Le SUNDEP condamne ce projet de loi qui veut détruire le service public de l’orientation de l’Education Nationale. Pour cela, soyons nombreux lors des journées de mobilisation interprofessionnelle du 19 avril et du 3 mai.

Vincent MAZZARON


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants